association dany pour les enfants

Dany pour les enfants

Association Humanitaire Loi de 1901

JO N° 20060021 du 25/05/2006

146 Route de Sudre

84210 PERNES LES FONTAINES

Tel  :  04 86 34 98 80

Port : 06 11 16 76 78

Mail : barondeux@aol.com

 

FAIRE UN DON POUR l'ASSOCIATION DANY POUR LES ENFANTS

LES ACTIONS DE L'ASSOCIATION :

Pascaline - Nasolo - Madelaine - Christian - Elizah - Charlot

COMPTE RENDU DE VOYAGE

SEPTEMBRE – OCTOBRE 2013

            Ce voyage encore nous laisse une impression mitigée : grande difficultés, politique et économique. 1° tour d'élections présidentielles le 25 octobre avec 33 candidats... résultats sortis le 10 novembre avec deux prétendants qui sont issus des partis déjà au pouvoir (ancien et actuel)... Il semble que rien ne sera résolu et que les contestations et autres embrouilles se multiplient à l'envi. La sortie de crise n'est pas pour l'horizon 2014 et les malgaches, résignés voient tous les produits de vie courante augmenter inexorablement, les sources de travail se raréfier et les salaires toujours aussi misérables. Dernière statistique : 92% de la population malgache vit en dessous du seuil de pauvreté (fixé à 2 dollars par jour = 1,50 euros.

            Du côté des satisfactions, c'est d'abord la vue de nos jeunes protégés chez qui nous constatons d'énormes progrès tant au niveau du travail scolaire, de l'expression en français et d'une plus grande fermeté dans l'attitude. Dix ont présenté le baccalauréat cette année et huit ont réussi l'épreuve. Comme l'université publique ne pourra pas recevoir ces étudiants avant septembre 2014, force leur est de trouver à s'inscrire dans des universités privées pour ne pas perdre un an dans leur parcours. Deux ont déjà choisi l'agronomie,  d’autres le journalisme, la comptabilité, et iront rejoindre nos étudiants déjà en université. Nous avons mis à profit notre présence pour payer la scolarité de nos jeunes élèves ou étudiants et superviser leur évolution ainsi que leurs projets. 

            D'autres ont fini leurs études : deux ingénieurs, un topographe et une jeune professeur de malgache qui ont trouvé du travail à leur niveau de compétence.                

    

            Tahiana ne pourra pas encore être opéré de suite de son éventration, plus impressionnante que dangereuse aux dires du médecin : trop faible pour une opération de suite, il faut attendre qu'il reprenne des forces avant l'intervention ; avec sa marraine, nous lui payons un régime amélioré pendant trois mois.

            Plusieurs enfants à Tana et à Antsirabé ont subi des coupures aux pieds qui se sont infectées: nettoyage et antibiotique pour les sauver de graves complications certaines.

            Toujours dans les soins, nous avons financé une opération de la cataracte, une chimiothérapie pour guérir d'un cancer, des médicaments pour soigner une fièvre typhoïde et aussi une maladie de peau : dépigmentation sur les jambes et les lèvres (soupçon très fort du symptôme de STEVENS JOHNSON). Il lui faudra des médicaments à long terme pour soulager la douleur, surtout au moment des repas. En outrer sa maison avait pris feu et nous lui avons pris en charge les travaux de remise en état des murs et du toit.

            

            En partage avec l’association AED Kareen MANE, des travaux ont été entrepris dans l’école PREFERENCE : rehaussement du bâtiment du fond afin de pouvoir remonter le niveau du sol dans les classes du rez-de-chaussée inondées en saison des pluies, construction de WC supplémentaires avec une meilleure aération pour éviter les mauvaises odeurs.

 

            Avec l’association Trait d’Union Humanitaire, nous pilotons deux actions en commun : les enfants du petit marché d’Antsirabé tous les midis de 30 à 50 de ces gamins de la rue se voient offrir un repas à la gargote : riz, brèdes (légumes), viande ou poisson et un fruit. Souvent, c’est leur seul vraie nourriture de la journée : ils dorment dans des abris de fortunes et cherchent de quoi manger dans les ordures… Cela dure depuis un an et nous espérons pouvoir continuer encore longtemps.

 

            La seconde, avec aussi AED Kareen Mane, est de nous occuper d’un centre d’enfants à Moramanga où vivent 11 jeunes de 2 à 15 ans. En embauchant un responsable, nous avons permis un renouveau à ce centre qui s’essoufflait un peu au fil du temps. Quatre garçons orphelins de Tana les ont rejoints début août, ce qui porte leur nombre à 15. Tous ont effectué leur rentrée scolaire en septembre et occupent leurs loisirs à jardiner un potager. 

                                       

            Une fois encore, au nom de tous nos filleuls, nous remercions chacun de vous pour le soutien que vous nous apportez au fil de l’année.



Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

PayPal

Sowvanille